Symptômes de la bronchiolite et diagnostic : quels sont-ils ?

Quels sont les symptômes de la bronchiolite ? Voici une question souvent entendue, la bronchiolite pouvant être perçue au départ comme une angine ou un rhume.

Il faut d’abord savoir que la bronchiolite est d’origine virale, qui touche près de 500.000 nourrissons par an. Bénigne, il convient toutefois de bien connaitre ses symptômes afin de la diagnostiquer rapidement et y apporter un traitement adapté.

Virale, la bronchiolite est évidemment très contagieuse. Le principal agent infectieux dont elle vient est le virus respiratoire syncitial (ou VRS). Il faut savoir que la moitié des enfants touchés par la maladie ont moins de 6 mois, de quoi se faire à l’idée que bébé aura probablement la bronchiolite. Aussi, mieux vaut savoir à quoi s’attendre ! En sachant par ailleurs que la période la plus active du virus va globalement d’octobre à février. Le temps et les températures jouant sur la durée de cette période.

Pour ce qui est des symptômes de la bronchiolite, comme indiqué précédemment, le départ de la maladie peut s’apparenter à un simple rhume. Toutefois l’évolution est rapide avec l’apparition de difficultés respiratoires. On a alors affaire à une respiration émettant des sifflements, la présence d’une fièvre moyenne, ainsi qu’une certaine fatigue du nourisson. La gêne respiratoire étant elle liée à une toux sèche qui évolue rapidement en toux grasse, provoquant une gêne respiratoire importante, avec l’inflammation aiguë des bronchioles (ou petites bronches).

Cette gêne respiratoire est très désagréable pour le nourisson, et à l’apparition de ces symptômes, mieux vaut rapidement consulter le médecin ou le pédiatre. En effet, une prise en charge rapide permet dans une grande majorité des cas d’éviter une hospitalisation. Celle-ci aura lieu dans des cas problématiques où d’autres symptômes sont associés : le bébé ne veut plus se nourrir ou rend tous ses biberons, présentes des diarrhées ou de fortes difficultés pour dormir.

Traitements de la bronchiolite

Niveau médicaments, il ne faut pas compter sur grand chose ! Les antibiotiques ou corticoïdes souvent utilisés pour d’autres pathologies ne sont d’aucune utilité. Pas plus que les antitussifs ou fluidifiants qui sont à proscrire, la bronchiolite apportant une toux qui peut perdurer mais qui n’est pas grave en soi.

Quelle solution alors pour la bronchiolite ? Faire de la kinésithérapie respitaroire, afin d’aider l’enfant à évacuer les sécrétions bronchiques pour facilier la respiration. Le pédiatre ou le médecin pourra facilement orienter vers un professionnel en ce sens afin d’obtenir une rapide prise en charge.

Les bons gestes à adopter pour traiter les symptômes de la bronchiolite

La kinésithérapie respiratoire mise de côté, certains gestes peuvent permettre d’apporter plus de confort à votre enfant. Cela lui permettra de mieux respirer, tout en améliorant alors son confort et sa forme globale :
-faire boire bébé souvent et en petites quantités
-fractionner les repas, même si la diversification alimentaire est déjà en place, pour faciliter la digestion et l’effort éventuel du aux difficultés respiratoires
-limiter la température, notamment de sa chambre. Penser à bien aérer également, pour avoir un air propre
-incliner bébé pendant son sommeil
-faire des nettoyages de nez au sérum physiologie plusieurs fois dans la journée, ne pas hésiter à utiliser le mouche-bébé pour dégager le nez de votre enfant, et ce notamment avant les repas
-surveiller que l’enfant n’a pas trop de température, de diarrhées et qu’il réussit à respirer sans trop d’efforts
-éviter que les enfants en contact avec le vôtre s’échangent des jouets, doudous ou sucettes

Et comme toujours en cas de virus, penser à l’hygiène : bien se laver les mains avant et après s’être occupé de bébé.

De manière préventive, mieux vaut limiter les sorties dans les lieux très publics, comme les magasins, durant la période épidémique. Toute personne de la famille (vous parents ou la fratrie) ou proche de bébé, qui présente des affections respiratoires de type rhinopharyngique ou bronchite doit éviter d’embrasser bébé, et bien se laver les mains avant de le manipuler. Le nettoyage de nez au sérum phy peut également de sevir de traitement préventif.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here